2 Commentaires

L’amour en minuscule…

Véritable coup de coeur pour ce roman espagnol de Francesc Miralles.

... soucoupes au sucre ...

 

Samuel de Juan est un professeur d’allemand solitaire qui aime se réfugier dans la littérature et la musique classique. De sa bulle, il ne s’échappe que pour donner ses cours à l’université. mais au lendemain d’un réveillon du nouvel an, la visite inattendue d’un chat vient bouleverser ses habitudes.

Voilà le début de la quatrième de couv’ … et je n’en mettrais pas plus! ^^ Mishima, car c’est ainsi que se nomme le chat, n’est que le premier domino de cette histoire pleine de tendresse et de rebondissements. Un parcours initiatique en somme, vers une ouverture au monde, aux autres, à soi-même… 

Je vous mets un petit extrait qui résume assez bien le livre je trouve (p.101 de mon édition!) :  

7. Amour en minuscules

Je contemplai ce titre avec fierté, parce qu’il était de mon cru. Sans doute pour cette même raison, c’était le seul chapitre dont je savais ce que je voulais en faire. Il serait précédé d’une introduction traitant de la force des petits actes du quotidien. Ensuite, je dresserais une liste de ce qui déclenche <<l’amour en minuscules>>.

Je fis tourner la molette de la souris jusqu’à la fin du document et écrivis:

#1. donner du lait à un chat (même si ce n’est pas bon pour lui)

Ce qui m’a plu c’est que la théorie de l’amour en minuscule s’applique aussi à la façon dont j’ai acheté ce livre… En effet, mis à part Arturo Pérez-Reverte (le tableau du maître flamand, le club Dumas (devenu la Neuvième porte au cinéma après le passage de Roman Polanski)) et Carlos Ruiz Zafòn (le jeu de l’ange), je n’ai pas lu beaucoup d’écrivains espagnols. Alors pourquoi avoir choisi celui-ci me direz-vous. Et bien justement je ne l’ai pas choisi, il s’est juste trouvé sur mon passage. J’ai vu ce petit chat roux sur la couverture, et ça a suffit!

Comment ça quel est le lien avec les maillons de l’amour en minuscule ?

Et bien vois-tu le début de cette chaîne d’amour en minuscule doit se situer à la Fnac de Reims, fin août. MamanMarie et moi flânions entre les rayonnages et nous sommes tombées sur Un Jour de David Nicholls, avec dans l’idée de le lire bientôt. Mais bientôt est un terme relativement flou quand tu t’appelles SuperNaru … du coup je l’avoue, j’avais un peu oublié de l’ajouter à ma Liste à Lire en rentrant. Et voilà que dernièrement, cette même MamanMarie en reparle sur son blog, juste ICI. Forcément l’envie de le lire a été plus forte que tout et j’ai couru l’acheter en sortant du travail, juste avant d’attraper un avion pour une réunion à Lyon. Et c’est là que le mécanisme de l’amour en minuscule à fait son travail… Pourtant pressée par le temps, je suis passé à côté de ce petit chat roux et à peine la 4ème de couv’ était-elle survolée qu’il était dans mon panier! Moins de deux minutes après je conseillais un inconnu sur le choix d’un roman d’Alexandre Jardin, et sans surprise il est reparti avec mon préféré: Les Coloriés! (j’espère qu’il y a prit autant de plaisir que moi à la première lecture!).

... ou coeur en perles... mon coeur balance! ^^

Oui tout cela semble confus, mais à bien y regarder, sans MamanMarie je n’aurais pas eu envie d’acheter Un Jour, je ne serais pas venu dans cette librairie, je n’aurais pas découvert (par hasard??…) L’amour en minuscule, je n’aurais pas rencontré cet inconnu pour lui faire partager mon amour des Coloriés et aujourd’hui je ne serais pas en train de vous raconter ma vie! ^^

Certains diront que c’est le Destin, la Fatalité, le Karma, moi je vais dire qu’il s’agit là de la Magie de l’Univers (faut vraiment que je vous raconte ma théorie sur les lois de l’Univers!! )

Quoi qu’il en soit, si vous voulez passer un bon moment aux côtés de Juan et de Mishima, son chat, n’hésitez pas !! L’écriture est fluide, les chapitres relativement courts, les références littéraires ou musicales ne manquent pas et la ville de Barcelone nous apparaît sous un nouvel angle … La balade est agréable, et pour peu que vous croyez un tant soit peu à la magie de l’Univers, vous aimerez! 🙂 Si si, croyez-moi! ^^

Publicités

2 commentaires sur “L’amour en minuscule…

  1. Mmm, des soucoupes ^^
    Dès que je l’ai vu sur ton précédent billet, je me suis dit que ce petit chat roux avait du émouvoir ton coeur de maman-chat ! Et merci pour le clin d’oeil et le lien chez moi… Au fait, tu m’as pas dit, t’as aimé ou pas finalement, « Un Jour » ???

    • Meuh bien entendu que je te l’ai dis, sur ton FB même, un truc du genre « je chiale comme une fille! » 😀
      Aller bouge pas, je viens sur ton blog et je te dis ça … si Naru me laisse taper sur mon clavier (ça fait 3 fois qu’elle y pose les fesses! ^^)

      En tout cas cet Amour en minuscule te plairait bien je pense!
      (j’te mets des soucoupes de côté?? ^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :