Poster un commentaire

What’s this?? (Part II)

Si tu as loupé la 1ère partie de ce What’s this ??, tu peux te rendre ICI pour la lire.

Sinon, reste avec moi, on continue de ce pas! 🙂 

—————

Nous en étions resté « au coin des aliens » et je te disais que c’était sacrément coloré malgré les images apocalyptique que cela laissait présager. Et en même temps, comment en être vraiment surpris?! Tim Burton a cela de magique qu’il met de la poésie dans l’horreur, de la lumière dans les ténèbres, de la vie dans la mort. Il insuffle un commencement là où l’on s’attend à trouver la fin…

Pour beaucoup il n’est qu’un illuminé qui mériterait d’être enfermé, pour moi il reste un magicien de la couleur, du burlesque, de l’humour, de la dérision

La Femme Bleue  et les cicatrices chez Burton.

Un peu plus loin nous voilà débarquer dans l’univers graphique des femmes de Tim Burton, élancées, chevelues, à la poitrine opulente parfois (que l’on retrouve sur La Martienne dans Mars Attacks!). On y retrouve surtout La femme Bleue, celle avec son vin de la mort, pleine de cicatrices, rapiécée. C’est une figure emblématique de l’univers de l’artiste, elle revient dans plusieurs de ces travaux notamment la série de polaroïds mettant en scène sa compagne d’alors, Lisa Marie, dans des compositions macabres avec crâne de squelette et bébé bleu clouté. Mais aussi dans les personnages de ses films :  Sally, Emily, la nana coupée en deux qui patiente dans la salle d’attente aux côtés de Beetlejuice et miss Argentina en guichetière de cette même salle d’attente, ce même bleu qu’on retrouve sur la robe de Katrina Van Tassel quand elle peut enfin être elle-même et s’adonner à la magie, et sur celle d’Alice (bon ok il n’a fait qu’adapter des contes déjà existants …).

 

Mais au delà de la couleur, la forme aussi est importante. Ces femmes bleues sont cousues, rapiécées. parfois comme c’est le cas pour Sally, les coutures craquent, s’ouvrent et le personnage doit alors décider s’il veut ou non refermer cette cicatrice, la recoudre, la guérir.

Les personnages de Tim Burton portent tous des stigmates semblables à ces cicatrices: Jack a une tête amovible, Sally se libère grâce à ses bras qu’elle peut « enlever » , Edward est balafré à cause de ses mains-ciseaux mais porte au fond de lui les cicatrices du rejet, le Joker de Batman est défiguré, Catwoman arbore un costume cousu comme une peau pleine de cicatrices, Roy The Toxic Boy arbore un sourire suturé, etc.

Tous ces Freaks sont le résultat d’un processus de création qui part de la souffrance, du rejet, de la mort, pour conduire à une nouvelle vie. Ils incarnent la renaissance en quelque sorte … enfin selon moi quoi! ^^

Tim Burton humoriste

Vient ensuite une série sur les couples. Ainsi que des crayonnées humoristiques, car oui Tim Burton n’est pas que névrosé il est également bourré d’humour! En attestent ces croquis :

 

Comment ne pas glousser de plaisir devant cette nouvelle facette du réalisateur à succès, comment ne pas pousser ses partenaires du coude en leur montrant du doigt « t’as vu celui-là? », « regarde celui-ci comme il est bien fait », « ahh celui avec le caniche c’est mon préféré! » …

Que celui qui se borne à dire que l’univers burtonien est macabre et triste lève la main! C’est donc toi ?? Tu ne vois donc pas que son univers est coloré, amusant? Tu ne voudrais retrouver tes yeux d’enfants et ne plus voir des monstres hideux mais des couleurs chatoyantes, des situations burlesques, des jeux de mots et des références enfantines? Je peux te dire que de tous les mômes qui m’ont couru dans les pattes, aucun n’avait l’air effrayé, bien au contraire! T’aurais vu leurs grands yeux ébahis, t’aurais entendu leurs rires cristallins … Nan vraiment je t’interdit de penser une chose pareille! Aller file te remettre à ta place et que je ne t’entende plus! ^^ 

Une fois encore on en prend plein les yeux et ce n’est pas terminé, on est toujours dans la grande salle au milieu de laquelle trône les sculptures beetlejuitesques et les figurines des horribles petits enfants sortis de La triste fin du petit enfant huître et autres histoires. 

Un monde coloré peuplé de clowns déments aux dents pointues.

On repasse dans un monde en couleur avec une série sur les animaux et les clowns. Une fois encore on reconnait bien le bestiaire favori de Burton, ces étranges animaux à plusieurs niveaux, ces chatoyantes têtes de clowns aux dents acérées.

Perso quand je vois ça je bascule automatiquement dans l’univers de Stephen King, je me retrouve face à IT le vilain méchant qui attire les enfants avec des ballons de couleur sous son effrayante (mais délicieuse!) apparence clownesque … Et je kiffe! 🙂  H.P. Lovecraft n’est pas bien loin non plus,  je te rassures, je retrouve le mythe de Cthulhu derrière plusieurs dessins… (ouais ben mon cerveau associe ce qu’il veut comme il veut d’abord! Nan mais oh!)

  

Le tour de la grande salle est presque terminé, on fait une petite pause devant Robot Boy, plus vrai que nature. Tout y est: les grands yeux globuleux, les fils qui lui sortent de la tête, le cordon électrique qui lui donna vie (car jusqu’alors « il restait inactif, ni mort ni vif ») jusqu’au crâne qui s’ouvre pour laisser entrevoir les ordures qui s’y trouve (puisque souvent « par erreur on s’en sert comme d’une boite à détritus ») et qui se referme dans un grand claquement métallique qui ne fait même pas sursauter les enfants présents!  (lire Robot Boy de Tim Burton dans La triste fin du petit enfant huître et autres histoires, pour comprendre!) !

Expo Burton cinémathèque Paris

 

Voilà, il est temps de laisser le Burtonarium derrière nous avec ses croquis préparatoires, ses gribouillis d’écoliers, ses idées jetées sur le papier afin d’entrer dans la partie plus professionnelle de la carrière de Tim Burton, celle où l’on va retrouver avec délice le court-métrage Vincent, ainsi que des pièces rares de son passage éclair dans les studios Disney.

—————-

Mais ça les enfants ça sera pour demain, il est temps de se remettre au boulot là tout de suite (ggrrmmppffff….!).

À très vie donc pour la dernière partie de l’exposition Tim Burton, vu par une Supernaru surexcitée! ^^

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :